Yo !

Yo ! Bienvenue dans le blog d'une future prof... J'y raconte ici ma vie sous toutes les facettes, celle d'étudiante, d'animatrice, de prof et de jeune adulte. Vous verrez les hauts les bas de l'enseignement...et de ma vie.


mardi 9 novembre 2010

Montée de lait

Montée de lait sur plusieurs sujets par rapport à l'éducation.

J'en ai marre. Marre qu'on croit que l'école est responsable de l'"élevage des enfants. J'ai lu, sur la blogosphère, plusieurs billets, soit sur le retour des cours d'éducation sexuelle à l'école, soit sur le fait que l'école devrait sensibiliser les jeunes à l'environnement (sur la mère blogue)...

Non, mais on peut-tu se dire qu'à un moment donné, les parents ont une job à faire, eux aussi ? Ça me désole que des professeurs soient obligés de donner des cours d'éducation sexuelle parce qu'il y a des parents trop morons pour le faire.

Quoi ? Vous n'êtes pas à l'aise de parler de ça avec votre enfants ? C'est le vôtre, ostie de tabarnak !!! Le VÔTRE !!! En quoi et pourquoi son enseignant serait mieux placé ? Parce qu'il est formé ? Soyons honnête, pas plus que vous, chers parents, pas plus que vous. Qu'est ce qu'il fait ? Il cherche dans des livres et sur internet les informations appropriées afin de faire passer le message.

Et je ne vois pas pourquoi il serait plus à l'aise. C'est vrai que de parler sexualité avec 25 jeunes pré-ados "full hormones", c'est pas mal moins gênant que d'en parler avec son enfant qu'on connait.
Arrêtez de penser que c'est la job de l'école dès que ça fait votre affaire.

Pis je ne vois pas non plus pourquoi ce serait le travail exclusif de l'école de sensibiliser les jeunes à l'environnement et la nature. En fait, je ne vois pas du tout en quoi c'est le travail de l'école. Si l'enseignant a le goût, le temps, d'excellentes idées pour l'intégrer dans sa matière, pourquoi pas ? Mais ce n'est pas à l'école de les faire sortir marcher dehors. Ce n'est pas non plus à l'école de parler que c'est important d'aller jouer dehors, de bien manger, de faire du sport, de se brosser les dents et de prendre une douche.

C'est le travail du parent !
Le travail du parent, ce n'est pas d'aller reconduire son enfant au service de garde, d'espérer que celui-ci s'élève tout seul et de se plaindre à l'école lorsque ce dernier est mal-élevé ou qu'il échoue des cours.

L'école est là pour éduquer, pour ouvrir l'esprit, pour sensibiliser à la politique, la géographie, l'histoire, pour montrer à écrire, lire, compter, développer sa pensée critique. Et savez-vous quoi ? Tout ça, c'ets un travail d'équipe entre l'école ET le parent.

Et arrêtez de dire que c'est parce que l'enseignant de votre enfant ne veut rien savoir de vous. C'est 95% du temps faux. Si vous l'appelez en l'insultant et disant qu'il ne comprend pas votre petit Einstein, il se peut qu'il soit réticent à écouter vos judicieux conseils.

Pis une autre chose en passant, des Einsteins incompris, il n'y en a pas 25 par classes, il n'y en a rarement un. Et l'enseignement personnalisé, avec 25 enfants, dont 15 avec des difficultés d'apprentissage, c'est pas mal "tought". Donc, c'est triste, mais oui, c'est les plus forts qui écopent. Ne vous plaignez pas au prof, il fait ce qu'il peut. Plaignez vous en haut.

Aussi, je n'ai été qu'une fois stagiaire, mais entendre "oui, mais, ce n'est pas que mon enfant ne comprend pas, c'est juste qu'il n'y a pas assez d'exemples illustrés/ que le problème n'est pas adapté à sa réalité profonde/ que les textes vus en classe ne l'intéressent pas/que la façon d'enseigner n'est pas adapter au pauvre petit..." ça met en beau calvaire. Désolée, mais c'est qui le professionnel ? Pas vous.

C'est pas parce qu'on a réussit le primaire qu'on peut l'enseigner. Est ce que c'est parce que vous avez survécu à un quadruple pontage que vous dites quoi faire au chirurgien ? Non ? Ben même ostifie d'affaire à l'école !


Bon, désolée pour la vulgarité, et aussi, sachez que je sais que ce n'est pas tous les parents qui sont comme je l'ai décrit. Ce n'est qu'une minorité, mais ça minorité avec laquelle les enseignants doivent le plus intéragir...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Anecdote de basket :
Un père est rentré dans le gymnase donner des conseils à son petit et lui dire de faire passer le message qu'il (le petit) est capable de lancer au panier. Rentré ! De même ! Sans même me prêter attention !!
Il a fallu que j'intervienne, que je lui dise qu'il ne pouvait pas rentrer comme ça, que s'il voulait parler à son jeune, c'était à la pause ou à la fin du cours ou qu'il devait passer (à la limite) par moi, que ça pouvait intimider les autres enfants. (Et il pompait parce qu'il me parlait en anglais et que je lui répondais en français).
Lui, ne voyait pas ce que cela avait d'intimidant. Il ne faisait que gueuler des instructions à son fiston, après tout !
L'argument massu :
- À l'école, entrez vous dans la classe pour dire à votre gars comment faire ?
- No.
- Ici, c'est pareil. Je vous prierais d'attendre la pause ou la fin du cours, les parents ne sont pas autorisés à entrer dans le gymnase durant le cours.

Il sortit du gymnase en maudit, et moi, j'avais une montée d'adrénaline... Mais bon, ça va faire, de se faire marcher sur les pieds !

7 commentaires:

Jane a dit…

C'est vrai que c'est pas aux enseignants de tout montrés aux enfants. Y'as pleins de raisons pourquoi les parents croient que c'est aux enseignants à faire certaines choses et je crois que le plus souvent c'est parce qu'ils croient que les enseignants passe plus de temps avec leurs enfants qu'eux-même..
Entk, je comprends ta monté de lait :)
Bonne soirée!

Future Prof a dit…

Merci ! Je sais qu'il y a des parents qui font vraiment bien leur job, mais en général, les enseignants n'ont pas à faire à eux, malheureusement...

Je suis consciente aussi que l'école a une influence sur le développement de l'enfant, justement à cause du nombre d'heures que les enfants y passent, mais cette fois-ci, c'était trop. Il serait temps qu'on pense à faire un vrai travail d'équipe.

Fuck off a dit…

LOL!!! J'espère que tu as saisi le fond du message que j'ai lancé, que tout le monde se pointe du doigt sans vouloir voir le vrai problème qu'ont les enfants: Horaire de fou. J'avoue que les parents se ''débarassent'' de leurs enfants espérant que l'école leur apprenne à vivre, mais de là à imposer les cours d'éducation sexuelle?!!! NON!!!! (C'était tellement nul ces cours là de toute façon...) Il y a effectivement une limite...

Future Prof a dit…

Oui, sur ton post, j'avais compris le fond de ton message, et je suis aussi d'accord avec toi !! :)

Le professeur masqué a dit…

Future: un certain M, Gagné croit avoir compris que ton texte publié chez Renart lui donne raison ou quelque chose approchant (c'est que le monsieur est difficile à suivre...) Je te signale la chose si tu as envie de corriger ou de confirmer,

Coach98 a dit…

"Ce n'est pas non plus à l'école de parler que c'est important d'aller jouer dehors, de bien manger, de faire du sport, de se brosser les dents et de prendre une douche."

Ça, c'est le programme d'éducation à la santé en éducation physique. Donc, en principe, c'est l'école qui fait la job....

Pour le reste, je suis 100% d'accord avec toi...

Future Prof a dit…

Effectivement, l'école fait le travail parce qu'on lui a donné la tâche, mais cela devrait revenir aux parents, et l'école ne devrait avoir qu'à continuer le message, et non pas à recommencer tout à 0...
Merci d'être venu(e?) commenter !